dimanche 14 juillet 2013

REGISTRE DES OMBRES - Yekta


 Chant troisième (charade à dire au clair de brume)

    crachin d'un chant que nulle main ne retient tu n'es qu'un chapelet de mots perdus tu n'es qu'une charade à dire au clair de brume
    ta première a des croix sur les poignets des brûlures aux chevilles et traîne entre le murs d'acharnés les affiches en loques sifflant leurs chansons de folles
    elle a rempaillé les poitrine éployés les sexes effilé les porte de la ville en son lit de caillasse et de salive asséchée par l'insulte éméchée par le sang elle va de porche en porche un chuintement de porte rouillée dans la gorge elle va de couloirs de caves en cages d'escaliers sur le ventre ou la pointe des pieds
    elle invente un langage de froissement et de souffles un conciliabule de brindilles d'ossements et de souffles un conciliabule de brindilles d'ossements et de cailloux au passant perpétuel elle offre une pluie de plumes à l'infirme au malade un requiem de flocons noirs


Registre des Ombres (2013) par Yekta (en savoir plus en cliquant sur le lien) 
traduit en espagnol par Myriam Montoya, aux éd. L'Oreille du Loup, p.35. 

*

Table des matières

Canto primero (généalogie du fugitif)
Canto segundo (devises pour un voyage dans les régions du désespoir)
Canto tercero (charade à dire au clair de brume)
Canto cuarto (assassinat d'un marchand de sable)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire