jeudi 5 juillet 2012

#vasesco - Anne Savelli

Juillet 2012, deuxième #vasesco à peine pour ma part et nouvelle expérience puisque à la différence de Sabine Huynh en mai dernier, je n'ai encore jamais eu la chance de croiser Anne Savelli ailleurs que sur les réseaux sociaux (Twitter ou bien Facebook) sur son blog Fenêtres open space, où elle a eu la gentillesse de m'accueillir en retour aujourd'hui, par mail ou voies postales. Une consigne cette fois-ci simplement, échanger sur cette phrase "ce n'est plus l'heure de réfléchir" que Anne a trouvé et extraite d'un de mes recueils "Comme un morceau de nuit, découpé dans son étoffe" récemment trouvé chez son libraire - je l'en remercie très chaleureusement ici. En résultera la forme poétique pour nos deux textes, le mien chez elle, sur ce très beau blog que sont les Fenêtres open space.

Ce n'est plus l'heure de réfléchir 


ce n'est plus l'heure de réfléchir
c'est l'heure de se lancer
heure du lapsus envol
de l'aveu de l'annonce

ce n'est plus l'heure de réfléchir
c'est l'heure de l'épaulé jeté
marteau poids flèche
fil
cheveu
cil

plus l'heure de
certitude équilibre
le mortier, tu le laisses
tu danses sur le bord
fleuve lent
ton pas
invite à s'émouvoir

c'est l'heure du tourbillon
enfantillage errance
parfois s'arc-bouter
l'heure de dire malgré tout
je
non

c'est l'heure de renouer
tu es là et me manques
mais je réfléchis trop
et

trop tard plus l'heure de dire
et construire et détruire
sont devenus
tout comme

barbotine chaux argile arraché à un bras
murs de vent et de verbes
valsent

l'heure de laisser aller
la nuit sur le balcon
soulagement regret
dans ce désir d'envol


Anne Savelli