vendredi 13 mai 2011

tendre la
Nuit — neige

en déchirement de paille

emprunte
lyrique,

//

au cordage cru des veines

tendre la
Nuit — neige

Glissement, haleine trempée de feu de sel où boire
encore
l'effondrement des jours — injonction d'un visage ?
l'amnésie des gravats

puis
au plus près, l'écran
des mûriers en fleurs

Près d'eux, la nuit sous la neige, éd. Cheyne, 2005, p. 36-37.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire