samedi 19 février 2011

[...] A l'instant attendu
Au creux de l'inouï
Aux confins du dire
*

[... L]es deux grandes figures rhétoriques issues de la très ancienne tradition du Livre des Odes, à savoir le bi, comparaison par laquelle l'homme cherche dans la nature un élément pour illustrer un sentiment jailli en lui, et le xing, incitation par laquelle certains éléments de la nature éveillent en l'homme des sentiments latents. De ces deux idées fondatrices qui sont complémentaires, les maîtres ont dégagé un ensemble de réflexions qui se cristalliseront plus tard, sous les Song (XIè-XIIIè siècle), autour de la notion central de qing-jing, "sentiment-paysage".**

L'infini n'est autre
Que le va-et-vient
Entre ce qui s'offre
Et ce qui se cherche
Va-et-vient sans fin
Entre arbre et oiseau

Entre source et nuage
***

*François Cheng, Le livre du vide médian, Albin Michel, 2009, p. 151.
**Op. cité, p. 13.
***Op. cité, p. 29.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire