mardi 3 août 2010

Coll. Grise à paraître

Ce n'est plus l'heure de réfléchir. Il ne me reste plus aujourd'hui que le souvenir de cet immense jardin. Les rouges sont un feu dans la terre et les bleus, une nuit d’avant la nuit.

[...]

Poursuivre cette lecture dans la revue en ligne Regard au pluriel de Christine Bauer.

2 commentaires: