jeudi 22 avril 2010

Aujourd'hui encore, je me suis demandée si ces lueurs d'orage éclatées soudain, florales, comme presque sans poids, n'ont été qu'un rêve. Réversibilité. Je rêve qu'elles ont bien été.

4 commentaires:

  1. et l'orage se demande, lui, s'il n'a pas rêvé être endormi sous le ciel noir sans lune ?...

    RépondreSupprimer
  2. de plus doux Arnaud, quelque chose de semblable à une explosion de pétales librement disséminées sur l'herbe - que je remarque derrière la fenêtre

    RépondreSupprimer
  3. c'est beau comme du Jaccottet...

    RépondreSupprimer
  4. merci à vous, Yves

    RépondreSupprimer