samedi 13 juin 2009

oh la douceur
de tes mains
obscurité

(Sylviane Dupuis)

(Savoir que la nuit demeure toujours présente sous le jour ; et que le jour en aura toujours besoin pour ne pas se trouver anéanti dans sa propre lumière.)

Sylviane Dupuis, Cahiers 1985-1989 : Travaux du voyage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire