mardi 26 mai 2009

Il ne s'est rien passé d'autre que la pluie du matin sur la vigne-vierge au bord de la fenêtre. Accord fondamental du gris et du vert sur la rétine - comme explosent mille et une petites touches folles, de pourpre et de rose, sur la pergola un peu plus loin.

Presque rien. Ou rien d'autre que cela ; jardin sous la pluie.

2 commentaires:

  1. Bientôt par voie postal il lui expédiera des images lithographiées sur un beau papier Canson… en forme d’ouvrage et de sa main il l’ intitulera avant de le parapher “ Le vol d'un ange “ elles représentent quelque chose d’incertain … d’imperceptibles visions derrière une vitre fouettée par le crachin dense… des stries sur la fenêtre d’un train en mouvement traversant des cannelures industrielles… imaginaires…dans des couleurs voilées par un filet de vent chargé de sable…Il écoute “Personalità empirica” de Franco Battiato.…en lui-même il traduit : “… Quand l’image que tu as de toi ne coïncide plus avec ce que tu es réellement…Et que tu commence à détester les processus mécaniques et tes propres comportements… Et puis toutes ces peines qui surpassent la joie de vivre, avec toutes les déceptions de l’existence… Tu as envie de chercher des espaces inconnus pour aligner ton esprit à de nouveau état de conscience….”

    RépondreSupprimer